Le Richelieu, et son frère jumeau le Jean Bart, est sans conteste le plus puissant et le plus réussi des bâtiments de ligne de la Marine Française de la seconde guerre mondiale. Il a été construit par l’Arsenal de Brest, dans le bassin du Salou. Comme sa longueur excédait sensiblement celle du bassin, on fut obligé de le construire amputé d’une partie de son avant, qui ne fut rajoutée à la coque qu’après un nouvel échouage dans le bassin de Laninon. Il a été vendu en août 1968 aux Cantieri Navali Santa Maria de Gènes.

Déplacement 48000t
Longueur : 247.9 m
Largeur : 33 m
Tirant d'eau : 9.70 m
Date admission au service actif : 1939
Date retrait service actif : 1961

  • Artillerie principale : calibre : 380 mm (8 pièces en 2 tourelles quadruples sur l'avant)
  • Artillerie secondaire (pouvant tirer aussi contre avions) : calibre : 152 mm (9 pièces en 3 tourelles triples sur l'arrière)
  • Artillerie anti aérienne : 12 pièces de 100 mm 56 pièces de 40 mm 50 pièces de 20 mm
  • Effectifs: 1600 officiers et hommes d’équipage au complet.